Horaires

Ouvert du Mardi au Vendredi

de 10H00 à 19H00

Samedi de 09H30 à 19H00

 
English
spoken here !
Accès réseau wifi gratuit

Prestation conseil en image

-  Le terme visagisme a tellement été galvaudé, que hop, hop ... on en a trouvé un autre plus vendeur, sous le terme de « conseil en image ».

-  Le conseil en image est devenu une mode, nouveau concept vendu très cher par des gens souvent peu formés. Or pour avoir travaillé avec  la  plus grandes relookeuse de Paris, laissez moi vous dire que tous les relookeurs n’ont qu’un seul problème : trouver un coiffeur !  Aujourd’hui les conseillers en images emploient différents coiffeurs en fonction de leur disponibilité, sans connaitre leurs compétences réelles.

-  Concernant la coiffure, certains donnent des indications sous forme de croquis pré-dessinés, ensuite à vous de faire réaliser l’improbable dessin, et c’est là que dans les deux cas tout se complique.  Le 1er ne pourra pas travailler de concert avec la relookeuse, car ce n’est pas du travail en pointillé qui fait qu’une équipe fonctionne, quant au second c’est à vous d’avoir la grande chance de le trouver... ou pas. De plus les offres promotionnelles qui pullulent sur Internet, font du conseil en image un véritable super marché, où la plupart y vont de leurs pseudos connaissances personnelles, ou de leurs brèves formations,  mais « la coiffure », le conseil en coiffure est un métier à part entière : LA COIFFURE !

-  J’ai toujours intégré le conseil en image pour chacune de mes prestations.

-  Prendre en compte l’entrée d’un client dans le lieu, sa démarche, son style, puis entendre  ce que la personne veut véhiculer dans sa vie professionnelle ou personnelle est essentiel pour trouver le style juste à apporter.

-  Le conseil en image devrait être la base de notre métier et pour cette raison ne devrait jamais être vendu et encore moins isolément.

- En définitive, les coachs en image qui ne réalisent pas eux même les conseils qu’ils prodiguent, en ce qui concerne la coiffure, ne se basent que sur la théorie et le résultat est de ce fait aussi médiocre que lorsque l’on délègue ce travail à des logiciels, qui n’ont jamais apporté les réponses tant attendues…

-  Je possède la théorie et la pratique depuis 20 ans sans en faire commerce, parce que je considère que c’est la base de mon métier et que sans conseil en image, on est un coiffeur médiocre…  Ceci est donc valable dans l’autre sens, un coiffeur médiocre ne saura jamais réaliser le bon visuel.  Un bon conseil en image ne doit rien imposer, ni figer, tout est histoire, de dialogue, d’écoute, de compréhension de partages  et d’intuition… puis de formations.